spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilSecteursAlimentationFrenchFood Capital accompagne les entreprises vers l'impact, et ça marche

FrenchFood Capital accompagne les entreprises vers l’impact, et ça marche

FrenchFood Capital s’est fait une spécialité d’investir dans des entreprises agroalimentaires françaises pour leur permettre de se développer et a créé un modèle d’accélération unique.

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT !

→ Tous les articles du Quotidien des Entreprises en illimité

→ Accès à l'intégralité des archives

→ Un abonnement au magazine Entreprendre offert

Transformer ses participations pour qu’elles aient un impact positif sur la transition vers un modèle alimentaire plus durable est au cœur de la stratégie de FrenchFood Capital. Et ça fonctionne.

La preuve par les chiffres et l’action.

La transition vers une alimentation plus durable (transition alimentaire) fait partie intégrante de la vigilance et des nouvelles attentes des consommateurs. Elle est à la base de la thèse d’investissement de FrenchFood Capital pour qui il est nécessaire d’intégrer la valeur de marque et de l’impact dans la création de valeur globale afin de pérenniser la croissance des entreprises.

Mesurer l’impact des participations selon 4 piliers

FrenchFood Capital a établi un référentiel de la transition alimentaire autour de 4 piliers :

• Climatique : contribuer à la préservation des ressources

• Sanitaire : promouvoir des modes de production et de consommation plus sains

• Sociale : développer des organisations créatrices d’emplois et inclusives

• Economique : développer nos chaînes de valeur et nos territoires

L’accompagnement proposé par FrenchFood Capital est unique. Il permet de révéler de belles PME françaises en les rendant incontournables sur leur marché. Il contribue à construire et structurer un engagement RSE qui vient nourrir le développement de leur valeur de marque dans une démarche scientifique et financière qui a fait ses preuves. L’accompagnement se manifeste notamment dans ses différentes participations par la formalisation d’une mission intégrée à la marque et d’un Business Plan d’impact pour suivre la réalisation chiffrée de cette mission. Il se traduit très concrètement.

Deux exemples :

Nouvelle Garde, la RSE au coeur

Nouvelle Garde est une participation qui a réinventé la brasserie traditionnelle mais aussi placé la RSE au cœur de ses actions. FrenchFood Capital a permis au groupe d’obtenir le label écotable pour 100 % de ses restaurants. 89% des fournisseurs sont français et 60% des achats sont en direct producteur. 198 emplois ont été créés à ce jour. Sur le plan social, de nombreux collaborateurs en salle et en cuisine bénéficient d’une semaine de 4 jours. Nouvelle garde qui promeut la diversité accueille aussi 2 élèves de Refugee Food.

« La démarche engagée de FrenchFood Capital nous incite à prendre du recul en faisant un bilan de notre année sur la base des critères ESG, et nous aide à structurer notre méthodologie pour qu’au travers de notre métier de restaurateur, nous ayons un impact positif sur nos parties-prenantes et le changement des pratiques de notre secteur », explique Charlez Perez, co-fondateur Groupe Nouvelle Garde.

Sophie Lebreuilly lutte contre le gaspillage alimentaire

Autre participation de FrenchFood Capital, l’enseigne de boulangeries familiales Sophie Lebreuilly qui s’est donnée pour mission de créer des moments de convivialité et de partage autour du pain et de gourmandises de qualité accessibles à tous, a suivi la même démarche. Celle-ci se traduit dans un business plan d’impact autour d’éléments forts :

– lutte contre le gaspillage alimentaire (réduit à moins de 2%)

– contribution au développement d’une filière céréalière française de qualité (2722

tonnes de blé français en 2022)

– préservation des savoir-faire artisanaux avec la formation de 104 apprentis en 2022

– parité avec 50% de femmes dans l’encadrement,

– développement de l’emploi en zones rurales (444 emplois en 2022)

– renforcement du lien social dans les territoires avec la Fondation Sophie Lebreuilly

« Notre business plan d’impact a pour ambition de préparer l’avenir de nos enfants et futurs petits-enfants en limitant l’impact de notre activité sur l’environnement et en partageant notre savoir-faire, explique Olivier Lebreuilly, président de l’enseigne. L’accompagnement de FrenchFood Capital nous a permis d’ancrer cette ambition dans notre plan stratégique global afin qu’il soit cohérent avec notre mission, porté par l’ensemble des équipes et ainsi compris et valorisé par nos clients ».

FrenchFood Capital, un deuxième Fonds à impact

Cette démarche d’investissement produit de tels résultats que FrenchFood Capital est en train de lever un deuxième Fonds d’un montant de 250 millions d’euros, soit près du double de son premier Fonds. La quasi-totalité des investisseurs d’origine suivent ce mouvement. Plusieurs raisons à cela : ils valident la thèse d’investissement choisie par FrenchFood Capital, ils sont satisfaits des résultats obtenus à ce jour et confiants dans la qualité de l’accompagnement proposé par l’équipe.

Ce second fonds sera investi dans des PME de l’agroalimentaire entre 20 et 150M€ de valeur d’entreprise avec des tickets de 7 à 25 millions d’euros. C’est le premier fonds sectoriel d’une taille significative à associer performance économique et impact positif sur la transition alimentaire. Son ambition est d’accélérer le développement et la transition vers une alimentation plus durable des PME du secteur.

A propos de FrenchFood Capital

Créé par une équipe d’entrepreneurs du secteur alimentaire, FrenchFood Capital est un fonds de capital développement indépendant, fortement engagé aux côtés de ses participations pour accompagner l’émergence de champions français de l’alimentaire en France et à l’international. Après un premier Fonds de 132M€ totalement investi, la société de gestion déploie son deuxième Fonds d’une taille cible de 250M€. Ce deuxième Fonds de transformation vers l’impact, au sens de l’article 9 de la Taxonomie Européenne, investira des tickets compris entre 7et 25 M€ dans les PME et ETI du secteur de l’alimentation pour accélérer leur développement et leur impact sur la transition alimentaire. Géré par une équipe de professionnels reconnus pour leur expertise sectorielle et leur expérience d’entrepreneurs, FrenchFood Capital a réuni un vaste réseau d’opérateurs, d’entrepreneurs et d’experts pour accélérer la croissance des entreprises de son portefeuille. Le premier socle de ce réseau est constitué par sa communauté d’investisseurs qui sont pour la plupart des entrepreneurs, familles et industriels du secteur, engagés derrière ses participations. Pour aller plus loin et structurer un large réseau de dirigeants de l’alimentaire, FrenchFood Capital a créé le réseau FrenchFood à l’initiative du FoodCamp, 2 jours de rencontres et d’interventions d’experts pour les dirigeants du secteur. Après deux éditions, celui-ci est devenu un évènement incontournable pour le secteur.

Derniers articles

L'essentiel de l'actu

POSTER UN COMMENTAIRE

Veuillez écrire votre commentaire !
veuillez entrer votre nom ici